UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Baker & McKenzie conseille les prêteurs dans le cadre d’un prêt à Investec Bank

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Baker & McKenzie conseille les prêteurs dans le cadre d’un prêt de 960 millions de dollars à Investec Bank

Le cabinet international Baker & McKenzie  a conseillé les prêteurs dans le cadre de la négociation et de la conclusion d’un contrat de crédit d’un montant total de 960 millions de dollars, mis à disposition de la banque Investec Bank. Ce crédit «club deal», conclu le 10 octobre, se décomposait en deux tranches, l'une d’un montant de 425 millions de dollars et l'autre de 375,5 millions d'euros. Il s'agit là d'une des plus importantes opérations de ce genre en Europe dans les derniers mois écoulés.

Michael Foundethakis, Associé du bureau parisien de Baker & McKenzie et responsable du groupe Banking & Finance, en charge de ce projet, a déclaré : " Réussir à mettre en place un prêt de cette envergure, dans le cadre du marché actuel qui connait une période très morne constitue un succès évident et concrétise un véritable vote de confiance des prêteurs envers Investec."

L'équipe en charge de ce dossier était également menée par Kathrin Marchant, Local Partner du groupe Banking & Finance du bureau parisien de Baker & McKenzie.

Investec est un groupe international spécialisé dans la banque et la gestion d'actifs, basé en Afrique du Sud et côté sur le London Stock Exchange. Ses principaux marchés se trouvent en Afrique du Sud, en Angleterre, et en Australie. Michael Foundethakis et Kathrin Marchant avaient déjà conseillé l'année dernière un syndicat de prêteurs sur un précédent crédit mis à disposition d’Investec, portant sur un montant de 400 millions d'euros.

Commerzbank AG et Lloyds Bank ont agi en tant que «co-ordinating bookrunners». Les arrangeurs mandatés étaient Banc of America Securities Limited, JP Morgan Limited and Standard Chartered Bank. Sept banques ont participé à l’opération en tant que «co-ordinating bookrunners» et six autres en tant qu'arrangeurs.