UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Racine sur le LBO du groupe Malherbe

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Racine a conseillé les fondateurs du groupe Malherbe (CA 2018, 315 M€) ainsi que les fonds sortants dans le cadre d’un LBO avec prise de participation d’un pool de sept investisseurs. Les fondateurs conservent la majorité du capital de l’entreprise.

racine avocats 2014Le groupe Malherbe est l’un des leaders français du transport de marchandises en France présent dans les secteurs de l’agroalimentaire et de la distribution. Le groupe a fait appel, dans le cadre de son investissement financier, à plusieurs investisseurs, incluant notamment, Arkéa Capital Managers, UNEXO et SOCADIF (groupe Crédit Agricole), BNP Paribas Développement et Bpifrance.

Siparex et NCI, deux groupes de capital investissement, cèdent quant à eux leur participation à l’occasion de cette opération.

En conservant leur majorité au capital, les fondateurs du groupe Malherbe entendent poursuivre leur stratégie de développement portée aussi bien par une croissance organique et par une stratégie de partenariat et de croissance externe à l’image de l’acquisition du groupe Bernard en 2017.

Dans le cadre de cette opération, l’équipe Racine était menée par:

Sylvain Bergès, Associé
Maud Bakouche, Associée, Alexia Ruleta, Counsel, Caroline Hazout-Nakache, Avocat, et Nicolas Lévêque, juriste, sur les aspects corporate
Barna Evva, Associé, Polina Bogoyavlenskaya et Edern Lagadec, Avocats sur les aspects de financement
Xavier Rollet et Fabrice Rymarz, Associés et Quentin Cournot, Avocat sur les aspects fiscaux
Sarah Usunier, Associée, et Guillaume Thuleau, Counsel sur les aspects de droit social
Les investisseurs étaient conseillés par le cabinet Apollo avec Guillaume de Ternay.

Les banques étaient conseillées par le cabinet Hogan Lovells, avec Sabine Bironneau, Associée, Stéphanie Bigo et Gaétan Dupin, Avocats.