UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Linklaters conseille STOA

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Linklaters a conseillé STOA dans le cadre de son entrée au capital de la société de projet du barrage de Nachtigal au Cameroun.

linklatersSTOA, société détenue par la Caisse des Dépôts et Consignations et l’Agence Française de Développement, dont l’objet est d’investir jusqu’à 600 millions d’euros dans les pays émergents et en développement, dans les secteurs des infrastructures et de l’énergie, entre au capital de la société de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de projet du barrage de Nachtigal au Cameroun. Africa50 entre également au capital de NHPC.

A l’issue de cette opération, le capital de NHPC est détenu à hauteur de 40% par EDF, 20% par l’IFC – filiale de la Banque Mondiale, 15% par l’Etat Cameroun, 15% par Africa50 et 10% par STOA.

Le projet Nachtigal consiste à concevoir, à construire et à exploiter pendant 35 ans un barrage et une usine hydroélectrique de 420 MW sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal, situées à 65 km au Nord-Est de Yaoundé. Il comprend aussi la construction d’une ligne de transport d’électricité de 50 km jusqu’à Nyom. Le démarrage de la construction devrait intervenir pour le début de l’année 2019, tandis que La mise en service opérationnelle du barrage est prévue en 2023. Le montant total du projet est de 1,2 milliards d’euros.

Linklaters a conseillé STOA sur l’opération. L’équipe intervenue sur ce dossier était dirigée par Marc Petitier, associé du département Corporate M&A, assisté par Guillaume Nivault, collaborateur corporate. Bertrand Andriani, associé du département Project, Darko Adamovitch, Counsel et Justin Faye, collaborateur senior, sont quant à eux intervenus sur les aspects projets et financements.