UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Clifford Chance conseille LISEA et ses actionnaires

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Clifford Chance conseille LISEA et ses actionnaires dans le cadre du refinancement de la ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique.

cliffordchanceLa société LISEA, concessionnaire de la ligne ferroviaire à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique reliant Tours à Bordeaux, qui est à ce jour la plus importante infrastructure publique en France construite, exploitée et financée par la sphère privée, a conclu le refinancement de sa dette commerciale le 19 décembre 2018 en levant EUR 2.185.000.000, le produit de cette dette ayant aussi permis de restructurer la couverture de taux d’origine de LISEA.

Cette opération permet d’éteindre la garantie de l’Etat portant sur la dette commerciale originelle pour EUR 1.060.000.000.

La nouvelle dette commerciale se compose d’une tranche bancaire ayant fait l’objet d’une prise ferme de la part de Société Générale, Banco Bilbao Vizcaya Argentaria S.A., Succursale de Paris, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, BNP Paribas et Sumitomo Mitsui Banking Corporation Europe Limited et d’une tranche institutionnelle obligataire entièrement placée au refinancement. La nouvelle dette commerciale a pu être levée grâce au maintien de la dette d’origine, bénéficiant d'une garantie, octroyée par la Banque Européenne d’Investissement et la Caisse des Dépôts et Consignations, ainsi que le maintien de l’instrument LGTT de rehaussement junior de la Commission Européenne octroyé par la Banque Européenne d’Investissement.

LISEA et ses actionnaires (Vinci, Meridiam, Ardian et Caisse des Dépôts et Consignations) étaient conseillés par le cabinet d’avocats Clifford Chance. Les équipes du cabinet, menées par Daniel Zerbib, associé, se composent de Chloé Desreumaux, Benjamin Marché, Nina Yoshida et Guilhem Dardoize, épaulés pour les aspects de droit public par David Préat, associé, Gauthier Martin, counsel, et Clément Fricaudet, pour les aspects relatifs aux produits dérivés par Fabien Jacquemard, counsel, et Sophie Weiss et, pour les aspects marchés de capitaux, par Julien Rocherieux, associé, et Guillaume Massole.

Les parties financières étaient conseillées par Willkie Farr & Gallagher LLP. L'équipe du cabinet était animée, pour les aspects financement, par Michaël Armandou, associé, et composée d’Amir Jahanguiri, associé, Antoine Bouzanquet, Henri Weil et Maryon Demoulin, et pour les aspects droit public par Thierry Laloum, associé, et composée d’Anne-Laure Barel et Gabrielle Redde.

La Banque Européenne d’Investissement en tant que financeur senior était conseillée par Jean-Renaud Cazali, associé, Antoine Payen et Ilhem Haouas du cabinet De Pardieu Brocas Maffei. La Banque Européenne d’Investissement en tant que garant émetteur de la garantie LGTT était conseillée par Darko Adamovic, counsel, et Romain Marchand du cabinet d'avocats Linklaters LLP.

La Caisse des Dépôts et Consignations agissant en qualité de prêteur était également conseillée par Allen & Overy LLP. L'équipe du cabinet se compose de Driss Bererhi, associé, et Amine Bourabiat, épaulés pour les aspects de droit public par Romaric Lazerges et Paul Vandecrux.

SNCF Réseau était conseillé par les équipes du cabinet d’avocats Linklaters LLP, composées de Bertrand Andriani, associé, Aymeric Voisin et Nathanaël Caillard, épaulés pour les aspects de droit public par Paul Lignières, associé, et Clémence Graffan.

L'Etat, en qualité de garant, était conseillé par Amaury de Feydeau et Jean-Luc Champy, associés, Paul Loisel et Steeve Jaskierowicz du cabinet d'avocats Orrick, Herrington & Sutcliffe.