UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Fieldfisher conseille IOV (Internet of Value)

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une équipe Fieldfisher, menée par Arnaud Grünthaler, associé, a conseillé IOV dans le cadre de son Initial Coin Offering (ICO).

fieldfisher logo2014La start-up IOV, dirigée par Karim Ganem, Benjamin Simatos et Antoine Herzog est à l'origine du projet IOV lancé au début de l'année 2018. IOV a pour projet de créer un référencement de toutes les cryptomonnaies sur toutes les blockchains (Blockchain Name Service – BNS) pour ensuite assurer leur interopérabilité (Blockchain Communication Protocol - BCP) facilitant ainsi leur échange. Le projet entend donc simplifier l'utilisation 

L'opération a été menée via la vente d'IOV Tokens. L'ICO, conforme aux standards légaux français (KYC & AML), a permis la levée à ce jour de l'équivalent de 4,5M€.

Karim Ganem, cofondateur et président d'IOV commente : "IOV a démarré son activité antérieurement à la mise en place d’un cadre délimitant les conditions des ICO en France, avec, pour autant, la volonté de mettre le respect de nos contributeurs au cœur de la réussite de notre projet. Notre collaboration avec le cabinet Fieldfisher nous a permis d’anticiper et de mettre en place les bonnes pratiques avant même qu’elles ne s’inscrivent dans un cadre légal. Je me félicite du choix de cette collaboration."

Arnaud Grünthaler a conseillé de nombreux émetteurs dans le cadre d’ICO (Ark Ecosystem iEx.ec, Legolas Exchange (LGO), BTU Protocol, Embleema, etc.) et est aussi intervenu pour de nombreux acteurs tels que Coinhouse, Consensy's, Castlenode ou Cryptobjectif. Membre de la Commission Innovation de l'AFG et co-responsable de la Commission Juridique de l'AFGC (Association Française pour la Gestion des Cybermonnaies), Arnaud participe également aux travaux de place sur le sujet.