UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Prix des droits de l’homme 2018 du CCBE : Mikołaj Pietrzak

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

mikolaj pietrzak Le Conseil des barreaux européens (CCBE) a décerné son Prix des droits de l’homme à l’avocat polonais Mikołaj Pietrzak pour son dévouement exceptionnel et son travail incessant en soutien des droits de l’homme et de l’État de droit.

Lors de sa session plénière à Lille, le 29 novembre, le Conseil des barreaux européens (CCBE) a décerné son Prix des droits de l'homme 2018 à l'avocat polonais Mikołaj Pietrzak, bâtonnier de Varsovie et président du conseil d’administration du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture.
L’objectif du Prix des droits de l'homme du CCBE est de mettre à l’honneur des avocats ou des organisations d’avocats éminents qui ont fait preuve d’un engagement et d’un sacrifice hors du commun pour préserver les valeurs fondamentales de la profession.

Mikołaj Pietrzak est un avocat des droits de l'homme éminent qui défend activement l’état de droit et les droits des avocats. Depuis 2016, Mikołaj Pietrzak dénonce avec force, tant au niveau national qu'international, les violations de l’État de droit en Pologne, l’affaiblissement de la séparation des pouvoirs, les atteintes à l’indépendance du pouvoir judiciaire, et prend la défense de l’autonomie des avocats et des barreaux.

Mikołaj Pietrzak a également représenté le Conseil des barreaux polonais dans plusieurs affaires qui ont joué un rôle important dans l'élaboration de décisions contre l’affaiblissement de l'État de droit et contre les violations de l'indépendance du pouvoir judiciaire en Pologne.

Tout au long de sa carrière, Mikołaj Pietrzak a plaidé et plaide toujours pro bono de nombreux dossiers des droits de l’homme, tant au niveau national qu’international, y compris devant la Cour européenne des droits de l’homme, en rapport avec l'interdiction de la torture, la protection de l'État de droit et l'indépendance de la justice, ainsi que d'autres questions relatives au droit pénal, au droit constitutionnel et à la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

En reconnaissance de son travail, il a reçu le prix national Edward Wende (2014), qui rend hommage aux avocats qui se consacrent à la lutte pour la justice et la défense du bien public.

Le CCBE a exprimé à plusieurs reprises ses préoccupations concernant l'évolution de la situation en Pologne et a exhorté le président polonais à assurer l'indépendance de la justice et le respect de l'état de droit.