UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Retraites : le gouvernement doit formuler des propositions aux avocats d’ici jeudi 6 février

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Premier ministre Edouard Philippe a reçu mardi 4 février avec le ministre de la Justice Nicole Belloubet les représentants de la profession d'avocats pour la deuxième fois à propos de la réforme des retraites.

Le lendemain de la forte mobilisation des avocats, les représentants de la profession (Christiane Féral-Schuhl, présidente du CNB, Hélène Fontaine, présidente de la Conférence des bâtonniers et Olivier Cousi, bâtonnier de Paris) ont de nouveau rencontré le Premier ministre pour discuter de la réforme des retraites.

Edouard Philippe « a rappelé les effets favorables des paramètres du système universel pour garantir un haut niveau de pension pour les avocats, notamment via l’indexation des points sur les salaires. Pour les avocats aux revenus les plus limités leur pension se trouve augmentée de 13 % », a indiqué Matignon dans un communiqué diffusé à l’issue de cet entretien.

Des propositions concrètes à la profession d'ici le jeudi 6 février

Par ailleurs, « le Premier ministre et la garde des Sceaux ont également évoqué la situation particulière des avocats entrant dans la profession et les mesures d’accompagnement spécifique qui pourraient être mises en œuvre »

Nicole Belloubet, ministre de la Justice et Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat chargé des retraites doivent adresser à la profession d'ici jeudi 6 février un « courrier formalisant des propositions très concrètes »

De son côté, le Conseil national des barreaux (CNB) a indiqué que les « propositions (du gouvernement) seront soumises à l'assemblée générale » du CNB qui doit se tenir vendredi 7 février qui décidera de la suite du mouvement ». Ces propositions devront  « être à la hauteur de la crise et du mouvement historiques des avocats » ont prévenu les représentants des avocats. « En l’état, le mouvement de grève doit se poursuivre sans faiblir », ont-ils ajouté. 

Arnaud Dumourier (@adumourier)

Voir aussi :