UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Xavier Colard, Counsel, Scotto Partners : « Chaque journée est un challenge »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Xavier Colard, qui vient d'être promu Counsel au sein du département fiscal du cabinet Scotto Partners.

Selon vous, qu'est-ce qui a présidé à votre cooptation ?

Ma nomination s’inscrit pleinement dans la stratégie du cabinet Scotto Partners de promouvoir des avocats soucieux de proposer et de développer une offre globale à destination d’une clientèle exigeante. La fiscalité est une expertise indispensable à l’activité globale de notre cabinet tourné vers les entrepreneurs et managers sous LBO et actionnaires familiaux. Cette nomination marque donc la volonté des Associés du cabinet de poursuivre le développement de la pratique patrimoniale au sein du cabinet.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai débuté ma carrière en 2009 au sein du cabinet Taj, où j’ai développé une expertise en fiscalité des personnes physiques et en fiscalité patrimoniale dans un contexte international. J’ai ensuite rejoint le cabinet DJP Avocats en 2013, où j’ai participé à la création du département de fiscalité personnelle et patrimoniale. Cette expérience importante m’a en particulier permis de participer à toutes les étapes du développement de la pratique patrimoniale au sein du cabinet. Après ces deux expériences, j’étais à la recherche d’un nouveau challenge. Je souhaitais apporter mon expérience en fiscalité patrimoniale sur des opérations complexes et à forte valeur ajoutée.

L’activité du cabinet Scotto Partners correspondait à mes attentes compte tenu notamment de son caractère incontournable en matière de conseil aux dirigeants et managers sur les opérations de LBO. Les clients souhaitant aujourd’hui être conseillés sur l’ensemble des problématiques rencontrées lors d’une opération, nous leur fournissons une expertise patrimoniale complète.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Il est très difficile de ne citer qu’une ou deux personnes qui auraient influencées ma carrière, car c’est l’ensemble des personnes avec qui j’ai travaillé, associés comme collaborateurs qui m’ont donné le goût pour cette matière si particulière. On crée véritablement un lien avec les clients en traitant des questions très personnelles. Ce sont donc également les clients, leurs exigences et leurs problématiques complexes qui ont été une source d’influence et de motivation. 

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Une fois de plus, difficile de sélectionner un meilleur souvenir. Chaque journée est un challenge. Il n’y a jamais deux dossiers qui se ressemblent et il est nécessaire de continuellement se remettre en question sur cette matière, en particulier dans l’environnement de notre cabinet. Mes satisfactions
sont les retours positifs des clients.

Quels sont vos domaines de compétences ?

J’interviens principalement en matière de fiscalité patrimoniale pour des dirigeants, entrepreneurs et grandes fortunes sur l’ensemble des aspects juridiques et fiscaux liés à la structuration, la gestion et la transmission de leur patrimoine privé et professionnel. Dans le prolongement du cœur d’activité historique du cabinet Scotto, j’assiste régulièrement les dirigeants et managers lors des opérations de LBO, en structurant leur investissement ou réinvestissement (management package), aux côtés d’autres actionnaires tels que des fonds d’investissement, en optimisant leurs modalités de sortie et en organisant leur patrimoine professionnel et personnel ainsi que la transmission de ce dernier.

J’ai également développé une expertise spécifique, tant en conseil qu’en contentieux, en matière d’opération d’apport-cession, en assistant à la fois les dirigeants et fondateurs dans la phase d’apport mais également dans la phase de remploi. Je suis régulièrement sollicité pour structurer des opérations éligibles au remploi, sous forme de participation au capital de sociétés dédiées, par des investisseurs institutionnels ou privés.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d’activité ? 

La première chose qui me vient à l’esprit est l’actualité jurisprudentielle, particulièrement riche, concernant les management packages qui est le cœur d’activité du cabinet. Les dernières jurisprudences en matière fiscale mais également de cotisations sociales amènent à adapter certaines structures lorsqu’elles ne les confortent pas.

Plus spécifiquement sur la partie patrimoniale, la multiplication des contentieux fiscaux de masse sur des textes mal structurés est au cœur de l’actualité. Je pense par exemple à l’augmentation rétroactive des prélèvements sociaux en 2017, la problématique des prélèvements sociaux des non-résidents qui n’a pas fini de faire couler de l’encre ou encore le contentieux relatif à la cotisation PUMA.

Qui conseillez-vous ?

J’accompagne, tant en conseil qu’en contentieux, des personnes physiques, et majoritairement des dirigeants, entrepreneurs et grandes fortunes sur toutes leurs problématiques fiscales.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)