Jean-Marie Tocchio, nouvel associé du cabinet Bignon Lebray : « En rejoignant Bignon Lebray, j’ai pu y fonder le Desk Inde que je pilote depuis le bureau lyonnais »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interviewé Jean-Marie Tocchio, qui a rejoint récemment le cabinet d'avocats Bignon Lebray en tant qu'associé, au bureau de Lyon. Jean-Marie Tocchio vient renforcer la pratique de droit des sociétés - Fusions & Acquisitions et droit des contrats du cabinet et créer un Desk Inde.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Bignon Lebray ?

Après 21 ans passés exclusivement au sein du cabinet Adamas, l'opportunité de rejoindre le cabinet Bignon Lebray représentait la chance d’intégrer un plus grand cabinet essentiellement orienté vers le droit des affaires et appartenant au réseau international Meritas, dont il est le représentant français.

L’ADN full service du cabinet Bignon Lebray, ainsi que sa culture à la fois historique et dynamique répondront à l’ensemble des attentes de mes clients.

En rejoignant Bignon Lebray, j’ai également pu y fonder le Desk Inde que je pilote depuis le bureau lyonnais. Même si j'ai de nombreuses occasions de voyager dans le cadre professionnel, je reste très attaché à ma ville d’adoption et à ma région. #OnlyLYON.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Tout juste sorti de l'école des avocats après un parcours international initié à Sciences Po Grenoble, poursuivi à Oxford et terminé par le DEA de droit des contrats d'affaires de Montpellier, j’ai rejoint Adamas pour des activités liées à la Fusacq et à l’Energie. Après 9 ans de LBO et d’accompagnement de groupes sur du build-up, je me suis orienté en 2008 vers des activités davantage axées sur le droit des contrats, les grands projets et les négociations complexes.

Enfin, j’ai mené la fondation du Desk Inde en 2013, d’abord chez Adamas, puis aujourd’hui chez Bignon Lebray, activité depuis portée avec l’aide d’Amair Farooqui à New Delhi.

Qui vous a le plus influencé dans votre carrière ?

Sans nul doute Robert Guillaumond, le plus jeune des fondateurs d’Adamas. Il a été mon maître de stage, mon associé référent, mon associé et il est aujourd’hui avant tout mon ami.

C'est un très grand professionnel qui a su adjoindre à ses qualités d'avocat, celles de manager-bâtisseur et de visionnaire, sans perdre ses valeurs humaines.

A une époque où le développement d'activités internationales des cabinets français en province était impensable, il a osé bâtir plusieurs bureaux en Chine et une pratique internationale dès le milieu des années 80.

Auprès de lui, j'ai appris que tout le travail déployé au service des clients ne vaut que par la valeur ajoutée qu’ils en retirent, et que notre métier nécessite de mobiliser et déployer une énergie parfois hors du commun.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Les meilleurs souvenirs sont souvent liés aux moments les plus critiques. Ce sont toujours les opérations qui ont été les plus difficiles à accomplir, dans lesquelles vous avez mis le plus d'énergie, qui vous donnent les plus grandes satisfactions lorsqu'elles sont terminées : une négociation complexe en Iran juste avant l’ouverture du pays, la création d’un site industriel chimique classé à La Rochelle ou encore la structuration de la joint-venture Ascoval pour Ascométal.

Qui conseillez-vous ?

Mes interlocuteurs traditionnels sont les présidents, directeurs généraux, directeurs commerciaux, directeurs administratifs et financiers, ainsi que les directions juridiques.

Je conseille des entreprises de toutes tailles pour la mise en place de marchés stratégiques et de partenariats, l’implantation et le transfert de sites industriels dans les secteurs de l'industrie lourde, sous forme de share deals ou d’asset deals.

Avec Amair Farooqui, je réponds également aux demandes de tout type en lien avec les relations franco-indiennes, que ce soient des implantations commerciales ou structurelles françaises en Inde ou la création de filiales d’entreprises indiennes en France.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ? 

Je viens compléter l'offre de services, déjà très vaste, que mes associés de Bignon Lebray peuvent fournir dans le domaine de la négociation de grands contrats/marchés publics et/ou privés, de l'implantation et de la transmission d'infrastructures et de sites industriels, dans le cadre d'une pratique Grands Projets.

J’étoffe en outre la pratique Energie du cabinet qui dorénavant dispose de représentants dans chacun des bureaux de Paris, Lille et Lyon.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier) 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.