UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Sylvie Courbarien Le Gall, Directrice juridique de France Télévisions

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Sylvie Courbarien Le Gall - Directrice juridique - France Télévisions

Le changement d'organisation du groupe France Télévisions en entreprise unique, prévu par la loi sur l'audiovisuel de mars 2009, est effectif depuis le 4 janvier 2010.

Ce qui signifie qu’avec ses 11.000 salariés répartis dans une quarantaine de sociétés, le groupe doit désormais fonctionner de manière transversale avec des directions communes aux différentes chaînes.

Directrice juridique de France Télévisions depuis février 2009, Sylvie Courbarien Le Gall a accompagné et parachevé le réaménagement de la direction juridique. C’est une organisation à visage humain qu’elle a voulu instaurer dès son arrivée. "Quand on entre dans une entreprise, il est important de  comprendre ce que fait chaque collaborateur, de connaître ses centres d’intérêt, d’identifier les modes de fonctionnement et les principaux pôles de compétences", explique Sylvie Courbarien Le Gall. Et s’assurer progressivement qu’ils sont rassemblés dans les pôles qui correspondent le plus à leurs compétences.

Cette nouvelle fonction au sein de France Télévisions constitue un véritable challenge pour Sylvie Courbarien Le Gall qui a effectué toute sa carrière dans l’audiovisuel. Après une hypokhâgne, une formation en droit privé et un 3ème cycle en propriété littéraire, artistique et industrielle, Sylvie Courbarien Le Gall a débuté à Luxembourg, à RTL pour rejoindre trois ans plus tard M6 en 1991. Arrivée seule avec une collaboratrice, Sylvie Courbarien Le Gall a, pendant 13 ans, accompagné le développement de M6 et laissé derrière elle une direction juridique structurée de 25 juristes.

"En 2005, j’ai souhaité avoir une autre expérience et grandir ailleurs » indique Sylvie Courbarien Le Gall. Elle a ainsi intégré Lagardère Active en qualité de secrétaire général. « On m’a demandé de faire le travail inverse de celui que j’avais fait chez M6. Chez M6, j’avais fait croître une équipe pour  ensuite la faire essaimer dans les filiales et là, chez Lagardère Active, il fallait regrouper au sein du secrétariat général dans une direction juridique unifiée avec une organisation matricielle les juristes jusqu’alors répartis dans toutes les filiales".

A présent, chez France Télévisions, Sylvie Courbarien Le Gall dirige une équipe de 45 personnes qu’elle a organisée en 7 pôles, avec un souci de continuité pour conserver chaque fois que c’est possible les activités telles qu’elles étaient organisées auparavant :

-    Un pôle "droit de la concurrence, droit des sports et des nouveaux médias". "Nous sommes sur un financement public. Le droit de la concurrence est fondamental, notamment pour la validation de notre régime d’aides d’état lié à la réforme de la suppression de la publicité", indique Sylvie Courbarien Le Gall ;

-    Un pôle "contrats" qui réunit depuis le début de l’année au sein de la direction juridique les juristes précédemment disséminés auprès des différentes chaînes. Ce regroupement permet d’optimiser les moutures de contrats, une meilleure circulation de l’information et un meilleur suivi des difficultés et des contentieux. Il a été pris le parti cependant de laisser les juristes contrats à proximité des activités opérationnelles ;

-    Un pôle "corporate, droit des sociétés et des appels d’offre" ;

-    Un pôle "droit des assurances et droit des marques" ;

-    Un pôle "édition et contenu" en charge du contentieux et du précontentieux mais aussi du conseil aux chaînes et de la propriété intellectuelle ;

-    Un pôle "réseaux régionaux" (France 3, RFO) qui effectue un important travail de conseil, de relais et de pédagogie en régions ;

-    Un pôle "droit public" qui traite de l’évolution de la législation et de la réglementation relatives à l’audiovisuel public mais aussi, en rapport avec l’antenne, des volets concernant par exemple la publicité clandestine, le mécénat, le placement de produits et qui est en contact étroit avec le CSA.

En revanche, Sylvie Courbarien Le Gall n’a pas souhaité instaurer de département contentieux. "Il y a un très gros volume de contentieux et je ne voulais pas exposer une seule personne pour l’ensemble de ce volume. Je pense qu’il y a une vraie spécialisation de chaque pôle pour traiter les problèmes connexes à son activité". Dans ce même esprit, le contentieux social a été confié à la direction des ressources humaines.

Sylvie Courbarien Le Gall fait également appel, en relation avec la direction des achats, à des conseils extérieurs, selon une grille de lecture qui fait intervenir plusieurs critères, l’importance du dossier, le tarif et la spécialisation de l’avocat, l’enjeu politique et économique du dossier.

Ouverture aux autres, qualité du service rendu, Sylvie Courbarien Le Gall est attentive au dialogue qu’elle veut instaurer avec l’entreprise. "Des membres de mon équipe interviennent à l’université de France télévisions pour entretenir la formation des journalistes aux grands principes et réflexes du droit à l’image, du respect de la vie privée, de la diffamation".

Autre sujet qui tient à cœur à Sylvie Courbarien Le Gall, le lien qu’elle développe avec la direction générale et la présidence, pour une compréhension des enjeux et une meilleure réactivité dans la gestion des dossiers.

"Faire avancer l’entreprise, être un centre de profit, apporter une veille concurrentielle, allumer des contre-feux chaque fois que c’est possible. La direction juridique n’est pas juste une fonction de support, et certainement pas une fonction administrative. Elle est un accompagnement au développement, à la performance et à l’expansion de l’entreprise". Voilà le credo de Sylvie Courbarien Le Gall.

Chez France Télévisions, c’est certain, Sylvie Courbarien Le Gall a trouvé son point d’ancrage.