L’état de santé d’un élu est une question relevant d’un débat d’intérêt général

Droit pénal
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'état de santé d'un élu, s'il concerne la vie privée de l'intéressé, est aussi une question relevant d'un débat d'intérêt général pour ceux dont il est le représentant.

Une maire, dont l'état de santé mentale s'est détérioré, a porté plainte et s'est constituée partie civile du chef du chef de "diffamation publique envers un particulier" contre un directeur de publication.  Ce dernier a été déclaré coupable par le tribunal correctionnel. Par un arrêt du 15 février 2018, la cour d'appel de Lyon a confirmé ce jugement.Elle a relevé que l'article a été construit perfidement de manière à évoquer, sous couvert de confidences de son entourage, que la personne visée a été placée en garde à vue, a fait l'objet d'une réunion secrète destinée à la dégoûter de briguer un mandat électif (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.