WFW : arrivée d’Alhassane Barry en tant qu'associé

Nominations
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet d’avocats Watson Farley & Williams (« WFW ») accueille Alhassane Barry, spécialisé dans les domaines de l’énergie, des projets et des infrastructures, en qualité d’associé à Dubaï. Il quitte Clifford Chance, où il exerçait en tant que Counsel au sein du Groupe international Projets à Dubaï, après avoir précédemment travaillé pour les bureaux de Washington DC, Paris et Abou Dhabi.

« Je suis particulièrement enthousiaste à l’idée d’intégrer le cabinet WFW. Sa plateforme, ses valeurs et ses principes fondamentaux sont parfaitement en phase avec ma pratique et mes ambitions. WFW est réputé pour apporter des services à forte valeur ajoutée et pour son engagement fort envers ses clients. Il possède également une présence internationale dans tous les principaux centres financiers et a de grandes ambitions pour ses pratiques énergie, projets et infrastructures que je partage. J’ai hâte de travailler avec mes nouveaux collègues à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie pour continuer à renforcer la réputation dont bénéficie déjà WFW, à savoir celle d’un conseiller clé auprès des grands acteurs des secteurs de l’énergie, des projets et des infrastructures au Moyen-Orient et en Afrique » déclare Alhassane Barry à l'occasion de son arrivée au sein de WFW.

Alhassane Barry, est spécialisé dans le développement et le financement de projets internationaux, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique, ayant acquis de l’expérience dans plus de 28 pays. Il est intervenu sur des opérations couvrant l’ensemble des domaines du secteur de l’énergie (y compris les énergies renouvelables, les énergies conventionnelles, le pétrole et le gaz), ainsi que dans les secteurs des infrastructures, de la pétrochimie, de l’exploitation minière et des métaux. Son expertise est reconnue par les principaux guides juridiques. Alhassane a établi de solides relations avec une diversité de clients, conseillant aussi bien des emprunteurs, des sponsors, des développeurs et des sociétés de capital-investissement, que des grandes entreprises et des institutions financières (y compris des agences de crédit export, des organismes multilatéraux, des institutions financières de développement et des banques commerciales) dans le cadre de différents projets au Moyen-Orient et en Afrique.
Admis au barreau New York et au barreau de Paris, il parle couramment le français et l’anglais, en plus du fulani, du sosso et du mandingue.

Henry Stewart, co-responsable international du secteur de l’énergie, a déclaré : « Alhassane nous apporte une formidable expertise puisqu’il a contribué à des opérations de tout premier plan dans les domaines de l’énergie, des projets et des infrastructures au Moyen-Orient et en Afrique. Son talent, son expérience et son vaste réseau sont un véritable atout pour WFW et son arrivée constitue une étape importante vers notre objectif majeur, à savoir créer une véritable pratique Energie internationale ».

Andrew Baird, responsable du bureau de Dubaï, a commenté : « Le Moyen-Orient est à la fois un grand exportateur et un grand consommateur d’énergie, et Dubaï est une plaque tournante pour bon nombre de développeurs de projets, d’investisseurs, de sponsors et d’institutions financières actifs dans la région, passant par les Émirats arabes unis pour leurs investissements au Moyen-Orient et en Afrique. Alhassane allie une solide connaissance des marchés locaux et une telle expérience internationale que je suis ravi de l’accueillir au sein du cabinet ».

L'annuaire du Monde du Droit

Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :