UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Pour en finir avec Mein Kampf Et combattre la haine sur Internet

On en parle
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le seul livre qui fait le point sur le retour de Mein Kampf et de sa haine extrême dans le domaine public, notamment en ligne et explique la force du contre-discours, et d’un label anti-haine original, initié par les auteurs.

Pour-en-finir-avec-Mein Kampf-2016En janvier 2016, Mein Kampf tombe dans le domaine public, 70 ans après la mort de son auteur, Adolf Hitler. L’application du droit d’auteur, qui a été conçu à l’origine pour mettre à la disposition de l’Humanité les grandes œuvres de l’esprit, permet la libre republication d’un texte de haine, d’un texte qui a été un programme pour le totalitarisme et a annoncé la Seconde Guerre mondiale et la Shoah. Cet ouvrage analyse le contenu du livre d’Hitler retrace son histoire méconnue, y compris son destin éditorial après la Seconde Guerre mondiale. Il se demande pourquoi le livre se vend encore dans de nombreux pays, parfois en grand nombre (comme en Turquie ou en Inde). Le livre a connu une renaissance depuis 1989, a été réimprimé dans de nombreux pays, se vend largement. Les auteurs s’interrogent ensuite sur ce qu’il faut faire face à la republication de Mein Kampf, tout en s’inquiétant d’un nouveau type de diff usion : la distribution libre sur Internet. Les messages de haine sur Internet sont torrentiels mais très variés : depuis les insultes personnelles jusqu’à la vente d’ouvrages islamistes.

Plusieurs solutions sont analysées, pour fi nalement retenir l’idée de la responsabilisation à la fois des éditeurs et des lecteurs. Les auteurs proposent l’insertion d’un avertissement pédagogique pour toute republication ou nouvelle traduction du livre. L’originalité de cet essai est qu’il combine une réfl exion historique à une analyse juridique. Il lie ainsi de nombreux sujets : la mémoire des crimes nazis, la résurgence de la haine, le rôle d’Internet dans la diffusion du racisme et de l’antisémitisme, l’adéquation du droit d’auteur à la situation contemporaine. Le livre est finalement une réflexion plus générale sur la façon dont les démocraties doivent se protéger contre leurs ennemis.

En librairie le 18 janvier 2016
Editions Le Bord de l'eau
Collection « Pour mieux comprendre», dirigée par Léo Pitte 160 p., 10€

Les auteurs :
David Alexandre, Philippe Coen sont avocats/juristes et animateurs de Respect Zone
Jean-Marc Dreyfus est historien.