Le Baiser restera à Montparnasse

Droit public général
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le monument funéraire situé au cimetière du Montparnasse, composé de la sculpture "le Baiser" de Brancusi, de la stèle et de la tombe, doit être considéré comme un "immeuble" au sens de la loi, ce qui autorise l’Etat à le classer comme monument historique sans l’autorisation de ses propriétaires.

La Russe Tatiana Rachewskaia, alors étudiante en médecine à Paris, a mis fin à ses jours le 5 décembre 1910. Ses parents ont acheté une concession perpétuelle au cimetière du Montparnasse et une sculpture pour orner la tombe, réalisée par Constantin Brancusi, jeune sculpteur roumain alors totalement inconnu. En 2005, les descendants de la défunte ont fait valoir leurs droits sur la concession perpétuelle et entrepris des démarches pour déposer et exporter la sculpture. L’Etat s’y est opposé en (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne