Fermetures de tribunes : les supporters n'ont pas qualité à agir

Droit public général
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une association de supporters ne justifie d'aucune qualité lui donnant intérêt à déférer au juge administratif la sanction de fermeture de tribunes qui frappe un club pour manquement à ses obligations de sécurité.

Le 25 février 2018, au Parc des Princes, lors d'une rencontre opposant l'Olympique de Marseille au Paris Saint-Germain, des supporters, depuis la tribune Auteuil, ont allumé 15 engins pyrotechniques avant la rencontre et 55 engins pyrotechniques pendant cette dernière et ont déployé pendant quelques minutes durant la rencontre une banderole injurieuse à l'égard de Marseille. A la suite de ces débordements, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a infligé au PSG des sanctions de fermeture de tribunes pour manquement à ses obligations de (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :