71% des français estiment que les injustices ont augmenté

Etudes et Documents
TAILLE DU TEXTE

Plus de deux Français sur trois considèrent que les injustices augmentent, selon un sondage réalisé par l’IFOP pour le Conseil national des barreaux (CNB).

71% des Français pensent que les injustices ont augmenté

Si plus d’un Français sur trois ressent une régression de la justice, ce sentiment est amplifié au sein des banlieues (57%).

Parmi les injustices "les plus insupportables", les sondés évoquent d'abord "le fait de ne pas pouvoir manger à sa faim et nourrir convenablement ses enfants" (67%), puis celle "d'être discriminé en raison de son origine, sa couleur de peau, son orientation sexuelle ou sa situation sociale" (52%).

Le sentiment d’injustice est plus partagé par les femmes (64%) que les hommes (55%) mais le clivage est le plus fort parmi les classes sociales. Aussi, le sentiment d’injustice est directement lié au niveau de revenus, passant de 44% parmi les catégories aisées à 79% au sein des ménages les plus pauvres.

Les Français renoncent à porter plainte

Tandis que 32% des Français renoncent à porter plainte, 66% le justifient par un soupçon d’inefficacité de la part de l’institution judiciaire. 48% des sondés considèrent par ailleurs que le fait que la justice ne soit pas la même pour tous est l’élément le plus injuste en matière de Justice.

La justice, sphère la plus associée aux injustices

La justice est la sphère la plus largement associée aux injustices avec 21% des sondés qui la citent en premier (44% au total), devant les impôts et taxes (16%), le monde du travail (13%), l’accès au logement (12%), l’accès aux soins (10%), l’éducation (8%), les normes et règlements définis par l’Etat (5%), le monde politique (6%) et surtout la police (5%).

Cette dernière institution bénéficie au sein de l’opinion d’un niveau de confiance significativement plus élevée en matière de réduction des injustices (64%).

Alors qu’à l’inverse, seulement 37% des Français font confiance à la justice et 52% aux avocats. Les médecins (84%) et les enseignants (73%) arrivent en première position, tandis que le gouvernement (29%), les médias (23%) et les parlementaires (22%) terminent le tableau.

Enfin, les Français sont plus nombreux à trouver injuste une justice qui ne soit pas la même pour tous (48%) plutôt qu’une justice qui se trompe (15%)

« Le sentiment d’injustice augmente chez nos concitoyens. Les injustices touchent de nombreuses sphères de notre société, y compris les institutions républicaines ayant vocation à les réduire : d’ailleurs pour 44% des français la justice serait la première sphère d’injustice ; ce qui nous interpelle en tant qu’avocats » souligne Jérôme Gavaudan, président du CNB.

injustices juillet2021

L'annuaire du Monde du Droit

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier