Décideurs du Droit - Reconnaissance faciale : plainte contre Clearview AI devant la CNIL

LMD TV
Outils
TAILLE DU TEXTE

Zoé Vilain, Présidente Europe de Jumbo Privacy explique pourquoi elle a porté plainte devante la CNIL contre la société américaine de reconnaissance faciale Clearview AI.

La société Clearview AI a engrangé et emmagasiné des millions de données et de photos, qu’elle aurait selon elle collecté à partir d’informations déjà disponibles publiquement sur internet. Zoé Vilain, à travers la société Jumbo Privacy, a réalisé une demande d’accès aux données et de suppression le cas échéant auprès de la société Clearview.

Après plusieurs mois et échanges, Clearview a finalement consenti à transmettre à Zoé Vilain les données la concernant : deux photos d’elle, dont une qui n’était plus accessible en ligne, et une dernière représentant une tierce personne.

Zoé Vilain s'est donc plaint auprès de la CNIL, demandant de constater plusieurs violations du RGPD. Ces demandes sont les suivantes :

  • Il existe une vraie difficulté de faire droit aux demandes d’aeccès et de suppression auprès de Clearview,
  • La réponse à la demande d’accès est incomplète,
  • Il n’y a pas de base légale pour la collecte des données,
  • On lui a transmis des données qui ne lui appartiennent pas.

Zoé Vilain explique d'ailleurs que les autorités britanniques et australiennes ont elles aussi lancé des enquêtes communes sur la société Clearview.  

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.