UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Allen & Overy : ouverture d'un bureau à Istanbul

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Allen & Overy a annoncé l'ouverture d'un bureau à Istanbul afin d'accompagner la croissance de son activité en Turquie.

Charles Lindsay, associé spécialisé en droit bancaire, quittera le bureau de Londres pour diriger celui d'Istanbul. Les activités de ce bureau s'articuleront autour du financement de projet en droit anglais, des marchés de capitaux, du general lending et des fusions-acquisitions.

Wim Dejonghe, Managing Partner d'Allen & Overy, précise : "Nous observons l'évolution du marché turc depuis quelque temps déjà. Grâce à son économie solide, son vaste programme de privatisation, ses besoins urgents en matière d'investissement dans l'infrastructure et son statut émergent de carrefour énergétique, ce pays représente une opportunité exceptionnelle, aussi bien pour Allen & Overy que pour nos clients. Nous sommes extrêmement enthousiastes à l'idée de développer davantage notre expertise pour nos clients en Turquie, dans nos principaux domaines d'expertise : financement de projets, marchés de capitaux, general lending et fusions-acquisitions. Avec un associé du calibre et de l'expérience de Charles pour diriger l'équipe, nous sommes certains de donner à ce bureau les meilleures chances de départ".

Dans son World Economic Outlook de septembre 2011, le Fonds monétaire international prévoyait une croissance de 6,6 % du PIB de la Turquie en 2011, un taux plus élevé que sur n'importe quel autre marché d'Europe. À moyen terme, cette croissance est censée se stabiliser autour de 5 %.

Selon les prévisions actuelles, d'ici 2050, la Turquie présentera le deuxième PIB le plus fort d'Europe, après l'Allemagne. À court ou moyen terme, ce pays devrait également devenir un terrain d'investissement très attractif, ouvrant ainsi le marché à un groupe d'investisseurs beaucoup plus vaste.

Afin de répondre à la demande en matière de nouvelles infrastructures et de soutenir le programme de privatisation du gouvernement, on estime que d'ici 2015, les besoins de financement privé s'élèveront à 50 milliards de dollars américains. Ainsi, la Turquie présente non seulement d'excellentes opportunités à l'échelle nationale, mais aussi à l'échelle internationale en matière de financement de dettes et d'equity. Plusieurs facteurs ont également contribué à l'ouverture des marchés de capitaux de dettes aux investisseurs étrangers : une évolution favorable de la législation relative aux retenues à la source sur les paiements d'intérêt sur les obligations, ainsi qu'une série d'émissions d'obligations internationales de grande envergure par les banques turques (Akbank, İşbank, Garantibank, Turk Exim Bank) vers les E.-U., conformément à la Règle 144A, sur lesquelles Allen & Overy est intervenu.

L'ouverture de ce bureau confirme la stratégie d'Allen & Overy de continuer à augmenter le chiffre d'affaires réalisé sur les marchés en forte croissance.

Karen Lee, collaboratrice senior du département Marchés de capitaux d'Allen & Overy à Londres, sera basée elle aussi à Istanbul afin de renforcer le développement du département Marchés de capitaux en Turquie. Seyda Duman, collaboratrice du département bancaire à Londres parlant couramment le turc, rejoindra également l'équipe d'Istanbul.