UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Maxime de La Morinerie et Philippe Brunswick lancent un cabinet dédié au contentieux des affaires

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Maxime de La Morinerie et Philippe Brunswick s'associent pour créer un cabinet dédié au contentieux des affaires : Brunswick La Morinerie.

brunswick lamorinerie avocatsSpécialisé en contentieux des affaires, le cabinet Brunswick La Morinerie accompagne ses clients, PME-ETI françaises et internationales cotées ou non et leurs dirigeants, investisseurs financiers et industriels, acteurs du secteur de la banque de la finance, entreprises innovantes, confrontées à des situations conflictuelles.

Disposant d’une double formation en droit et en finance, Philippe Brunswick et Maxime de La Morinerie ont en particulier développé une expertise reconnue en matière de litiges de haut de bilan incluant les litiges post-acquisition, les conflits d’actionnaires, les actions en responsabilité et les contentieux bancaires et financier.

Ils interviennent également en contentieux commerciaux, immobiliers ainsi qu’en restructuring (principalement côté créanciers et actionnaires).
Le cabinet aura également pour axe de développement les modes alternatifs de règlement des différends, dont la médiation.

Brunswick La Morinerie a par ailleurs conclu un partenariat avec FTMS afin de mutualiser leurs expertises et développer des offres communes.

A propos des fondateurs :

Philippe Brunswick dispose d’une double formation en droit et en finance. Il est diplômé d’HEC Paris et titulaire d’un DESS de droit fiscal à l’Université Paris V - Paris Descartes. Après trois ans passés aux Etats-Unis et au Canada, il a commencé son activité professionnelle en France chez Maître Hubert Lafont, administrateur judiciaire. Il a ensuite rejoint le Cabinet Vaisse-Lardin & Associés où il est resté 6 ans, dont 3 en tant qu’associé.
Il a créé son cabinet en 1987 ainsi que le cabinet Brunswick en 1989, avant de cofonder en 2019 le cabinet Brunswick La Morinerie.

Maxime de La Morinerie dispose d’une double formation en droit et en finance.
Titulaire d’une maîtrise en droit anglais obtenue à l’Université Paris II-Assas en échange avec University College London et d’un Master 2 en droit des affaires et de l’économie de l’Université Paris I-Sorbonne, Maxime est également diplômé de l’EM Lyon (Msc in Management) et de l'IFOMENE (Médiation).
Il a exercé successivement au sein des cabinets Clyde & Co, Jones Day et Brunswick, avant de cofonder en 2019 le cabinet Brunswick La Morinerie.