UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

White & Case développe ses activités au Moyen-Orient

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Présent au Moyen-Orient depuis 1950, White & Case poursuit son développement à travers ses bureaux d’Abou Dhabi, Doha et Riyad.

White & Case renforce son département Financement avec l’arrivée de deux associés et quatre collaborateurs au sein de son bureau d’Abou Dhabi. Ces deux nouveaux associés, Margaret B. Cole and Shibeer Ahmed, ont une expertise renommée, respectivement, en restructuration et en finance islamique.

White & Case renforce également sa présence en Arabie Saoudite, à Riyad, en s’associant au cabinet d’avocats Dr. Waleed N. Al-Nuwaiser qui compte sept avocats saoudiens et internationaux.

“Nous accompagnons depuis longtemps nos clients à la fois nationaux et internationaux au Moyen-Orient. Développer notre présence dans la région est une priorité stratégique”, explique Philip Stopford, Responsable de la Région EMEA de White & Case. ”Ce renforcement traduit notre engagement à long terme au Moyen-Orient ”, commente Hugh Verrier, Président de White & Case.

White & Case est l’un des premiers cabinets à s’être implanté au Moyen-Orient. White & Case compte, dans cette région, plus de 60 avocats qui disposent d’une forte expertise notamment dans le domaine de l’énergie, des infrastructures, des financements de projets, de la construction, des fusions-acquisitions, des fonds d’investissement, des marchés de capitaux, de l’arbitrage international, de la finance islamique et des restructurations. Les équipes ont également des compétences à la fois en droit américain, anglais et du Moyen-Orient.